Philip Lhamsuren et le mode de vie nomade

Nomad Heat - Philip Lhamsuren et le mode de vie nomade

Après la révolution agraire, le mode de vie nomade n'était plus une force motrice sur la carte du monde. Peu de personnes et de nations sont restées attachées aux anciens modes de vie, et une grande partie des connaissances s'est perdue au fil des années de changements constants. La Mongolie est toutefois restée fidèle à ses racines et à ses traditions millénaires. Dans ses zones rurales et au sein de sa population, les anciens modes de vie nomades sont toujours essentiels à la survie du peuple. C'est précisément cet héritage et cette sagesse de l'homme survivant qui ont donné naissance à Nomad Heat. L'incarnation de ces vertus se trouve en Philip Lhamsuren, qui est l'inspirateur de notre ligne de produits et de notre vision de la marque. Dans cet article, nous allons découvrir qui est Philip et nous plonger dans l'esprit de l'un des derniers nomades.

Pour en savoir plus sur la relation entre Home of Wool et Nomad Heat, n'hésitez pas à consulter cette page. article.

Qui est Philip Lhamsuren ?

Philip Lhamsuren a traversé l'Amazonie en solitaire, ne comptant que sur son vélo, son canoë et son esprit. Il a passé un an dans la Légion étrangère française et a travaillé comme chasseur de loups en Mongolie. Son corps est adapté aux steppes, aux déserts, aux jungles et aux sommets montagneux du monde. Les voyages qu'il entreprend ont souvent des proportions bibliques, mais il reste humble devant la nature et devant lui-même.

"Je fais tout cela parce que j'ai grandi avec et que j'aime cela - je ne le fais pas pour me sentir important. C'est le cœur de mon mode de vie", explique Philip.

Philip Lhamsuren est un explorateur et un artiste. Son esprit libre et son désir d'errance sont le résultat de son éducation, des difficultés de la vie et du destin. J'ai grandi sur la route. Tout est important, tout fait partie du destin et du karma de l'homme", déclare Philip.

Nomad Heat - Philip Lhamsuren et le mode de vie nomade (2)

Dès son plus jeune âge, il se heurte à l'adversité de la vie. Après avoir passé un an et demi dans un camp de réfugiés chinois, Philip rencontre des personnes de tous les niveaux de la hiérarchie sociale et économique. C'est à travers la souffrance et le dénuement qu'il entame son voyage de découverte de soi. "C'est une chose d'être pauvre et misérable, c'en est une autre de fuir la violence. En vivant avec ces enfants, en jouant avec des gens de toutes les religions, on commence à voir", explique Philip.

Outre l'influence de ses voyages constants et de ses contacts avec des personnes diverses, Philip a hérité de l'ouverture d'esprit et de la liberté de pensée de sa mère Ganhand Lhamsuren. Son expérience de la vie et son éducation ont jeté les bases d'un jeune homme curieux et audacieux.

Ses origines bulgares et mongoles sont au cœur de sa personnalité. "J'ai été fortement influencé par l'Orient et le mode de pensée des nomades, selon lequel il faut être constamment en mouvement, réfléchir et accueillir les difficultés - il faut les respecter, car la souffrance est absolument obligatoire dans la vie", explique Philip.

Il est inspiré par la simplicité du mode de vie des nomades. L'idée d'errer à travers l'horizon et de vivre en harmonie avec la nature le consume complètement. "J'aime les choses simples, les choses simples et claires, la vérité. J'aime quand on est contre soi-même et non contre la nature", dit-il. Les déserts et les steppes sont sa maison et la nature est son maître. Philip commence lentement à s'imprégner des traditions nomades et à renouer avec ses racines mongoles.

Nomad Heat - Philip Lhamsuren et le mode de vie nomade (3)

Parmi la vie rude et la nature encore plus rude de la Mongolie, Philip se rend compte de la véritable signification de la survie. Des étrangers et des membres de sa famille l'initient à l'art de la navigation et de la survie, tandis que Philip lui-même apprend à se perdre et à ne jamais abandonner.

"Je suis sorti de la bulle intellectuelle de ma famille parce que je voulais retourner vers mes ancêtres, vers la Mongolie sauvage. La Mongolie où, après Oulan-Bator, la seule grande ville du pays, ne commencent que des montagnes sans fin, des steppes, des déserts où les nomades vivent à l'ancienne", explique Philip.

Un avec la nature

Philip Lhamsuren est intrinsèquement lié à la nature. Il trouve du réconfort et du sens dans la présence de la nature. Pour lui, tous les animaux sauvages sont sacrés et ont un lien profondément ancré avec nous. "Avant de devenir des êtres humains, nous étions toutes les autres espèces - c'est ce que je crois", déclare-t-il. "C'est pourquoi je sais ce qu'il faut faire dans la nature, car nous avons d'abord été de l'eau, des têtards, des poissons, des oiseaux ou des arbres - nous étions ces formes de vie ; c'est notre évolution.

Dans l'esprit du nomade, notre arbre généalogique commun avec toutes les autres espèces rend la pensée de la solitude obsolète. Selon Philip, les gens sont intrinsèquement liés au pouls de tous les autres êtres, et en tant que tels, nos existences sont entremêlées. "Je ne crois pas qu'une personne puisse être seule. Bien sûr, elle est seule en tant que personnalité. Elle naît seule et meurt seule. Vos amis et votre famille ne sont qu'une chaleur temporaire, mais dans la vie, vous ne pouvez pas être seul", déclare Philip. "Les autres espèces ne sont-elles pas des organismes, des énergies et des êtres vivants ? Ils sont vivants tout comme toi."

À travers la plaine du temps, c'est le "maintenant" qui est de la plus haute importance pour Philippe. L'essence du moment a le plus de valeur si elle est vécue dans le présent. "Il est vital pour une personne d'être ici et maintenant. C'est un cliché, mais c'est l'essence même de la vie", affirme-t-il. L'idée de la pleine conscience est au cœur du nomade. Il est en mouvement constant, mais il reste fixé sur le présent. Le corps physique est celui qui s'émerveille, tandis que l'esprit reste ancré dans le moment présent.

Nomad Heat - Philip Lhamsuren et le mode de vie nomade (4)

Pour Philip, ce sont les difficultés qui le poussent à aller de l'avant. "Je n'ai pas d'élan de motivation constant au cours de mes voyages. On a faim, on est fatigué, on a peur - ce sont des émotions humaines. On se demande pourquoi on est là, on a envie de s'enfuir, de s'échapper", explique-t-il. "Je ne suis pas optimiste. Ce qui m'aide, c'est ma discipline et le fait de savoir qu'aujourd'hui est un bon jour, car demain pourrait être bien pire."

Philip est un naturaliste. La route est sa maison et la nature est sa source de vie. Le fait d'être en mouvement est ce qui le soutient en tant que personne. "J'aime cette sensation car elle satisfait ma curiosité, tout en me donnant beaucoup à apprendre sur moi-même, sur le monde et sur les espèces qui m'entourent. C'est ce qui me nourrit et m'inspire. Le risque est énorme. Je ne sais pas ce qui peut arriver. Je peux mourir - c'est du moins ce que pense mon esprit. Mais pour l'âme et l'esprit, ma mort est impossible", explique Philip.

Pour satisfaire son désir d'authenticité et d'expérience brute, Philip recherche des lieux éloignés et cachés de la civilisation, des lieux qui n'ont pas encore été entièrement explorés. "La destination doit être sauvage. Je ne l'appelle pas sauvage, mais j'utilise ce mot pour que les gens puissent mieux me comprendre. J'appelle la destination 'vivante'. Dans mon vocabulaire, elle est vivante parce qu'elle existe par elle-même et que toutes les créatures vivantes y vivent en équilibre les unes avec les autres", explique-t-il. "Ces lieux sont généralement d'immenses et vastes territoires sans présence humaine.

Le prix ultime reste l'expérience et les souvenirs. "La destination finale n'est qu'une partie de l'équation. La colonne vertébrale, la vérité de l'expédition, réside dans le voyage lui-même", explique Philip. "Chaque fois que j'approche de la fin, je suis triste. Je suis ému à l'idée que le voyage touche à sa fin et que je ne le vivrai plus jamais de la même manière.

La clé d'un voyage réussi

Pour Philip Lhamsuren, le moyen de transport le plus fiable est le corps humain - il voyage léger et à pied. Inspiré par le nomadisme, Philip n'emporte que ce qui est vital pour sa survie. Quatre objets font partie de ses indispensables. "Il s'agit de mes préférences personnelles. J'emporte toujours de quoi allumer un feu - du magnésium, par exemple. J'ai aussi un carnet avec un stylo, un couteau et une lampe frontale. Ces éléments sont absolument indispensables pour moi.

À première vue, le carnet que Philip porte sur lui peut sembler déplacé, mais son contenu est crucial pour le voyage qui l'attend. Les pages ouvertes lui offrent un espace d'expression et de réflexion, sans lequel il risque d'être absorbé par la pression de l'expédition. "L'écriture m'aide beaucoup. Je m'éloigne des conditions difficiles, de la douleur et de la peur. Cela atténue le chagrin qui m'habite. Je déverse tout sur la feuille de papier et cela me guérit", dit-il.

Philip écrit ses livres précisément sur la route, là où il se sent inspiré et le plus en contact avec le monde. "J'aime écrire parce que lorsque je suis dans la nature, j'ai envie de créer. Je n'écris pas des livres parce que je sais écrire, je le fais parce que je suis inspiré et que cela fait simplement partie de mon rituel du coucher de coucher sur le papier ce que j'ai ressenti et vécu ce jour-là", explique-t-il.

Nomad Heat - Philip Lhamsuren et le mode de vie nomade - pantoufles en laine

Au-delà de son côté artistique, Philip reste toujours aussi pratique et efficace. La sagesse millénaire du nomade laisse son empreinte sur lui. L'audace de la mentalité de survivant et le sens pratique de la philosophie orientale font de Philip une personne dotée d'une grande force créative. Il canalise cette énergie dans l'héritage et la mission de Nomad Heat en créant des sacs de couchage uniques.

Le sacs de couchage sont fabriqués en laine, en lin et en soie de mûrier. La durabilité des matériaux et la multifonctionnalité du produit s'inspirent de la culture et de la philosophie nomades. Philip emprunte le design de la robe nationale mongole appelée deel, qui peut servir de vêtement, d'abri temporaire ou de lit. "Absolument pratique, elle fonctionne depuis des siècles. À partir de la ceinture (33 pieds), on peut faire un campement. Ce vêtement a tout, c'est le résultat d'une expérience millénaire. N'oublions pas qu'il est fait de laine", précise Philip.

C'est précisément cette ancienne multifonctionnalité qui est intégrée dans les sacs de couchage de Nomad Heat". Même dans la chose la plus parfaite que j'ai utilisée, je vois des problèmes. Si quelque chose n'est pas pratique, je l'enlève tout simplement. J'utilise ce que j'ai et ce dont j'ai besoin. Ici, j'ai réussi, sans exagérer, à créer cette fonctionnalité indispensable. Vous pouvez sortir vos mains et vos pieds et vaquer à vos occupations sans avoir à quitter le sac de couchage. C'est l'amalgame de ce que j'ai vu dans d'autres sacs de couchage et de mon expérience personnelle", explique-t-il.

Nomad Heat - Philip Lhamsuren et le mode de vie nomade (5)

Outre leur conception soigneusement élaborée, axée sur la mobilité et le sommeil profond, les sacs de couchage sont adaptés pour résister à la fois aux facteurs environnementaux hostiles et aux risques potentiels liés au camping. Selon Philip, la laine est naturellement résistante aux flammes et extrêmement durable, ce qui la protège des déchirures et de l'inflammation, qui peuvent souvent se produire avec les matériaux synthétiques lors des déplacements ou de l'installation près du feu.

Dans la vie d'un nomade, la durabilité est synonyme de sécurité, car le remplacement fréquent de vêtements ou d'articles ménagers vitaux peut être fatal. Ainsi, la laine devient naturellement un élément central de la vie des nomades en raison de sa résistance et de sa facilité d'entretien. Ce principe se retrouve dans les sacs de couchage de Nomad Heat.

"Le produit sera durable si la laine est entretenue correctement, car c'est un processus qui demande du temps - elle ne doit pas être mouillée, elle doit être séchée de la bonne manière - sortez-la dans un endroit venteux et ensoleillé", explique Philip. "L'hygiène est directement liée à l'entretien de notre corps, et il en va de même pour les matériaux entièrement naturels.

Nomad Heat - Philip Lhamsuren et le mode de vie nomade (6)

Malgré la première impression que Philip donne avec ses aventures, il ne serait pas juste de le qualifier d'extrémiste. Il suit ce qui est vrai et il le trouve dans les régions les plus sauvages et les plus vivantes du monde. Malheureusement, l'homme urbain a oublié ce que coûtent les vérités les plus simples et les plus nues. Pour Philip, une personne doit apprendre à faire des sacrifices et à vivre en dehors du monde de l'excès pour atteindre un niveau de conscience plus élevé.

"Ma plus grande force n'est pas ma capacité à survivre, car elle est secondaire. Je connais des amis qui sont de bien meilleurs survivants que moi, mais ils ont un point de vue différent, ils ne s'autorisent pas à saisir l'instant présent. Je me suis toujours vu comme un artiste, pas comme un commando", a déclaré Philip.

 

Acheter

  • Pantoufles Nomad Heat WoolPantoufles Nomad Heat Wool avec fermeture élastique à l'arrière
    US$54

    Caractéristiques Semelle souple et flexible Régule la température pour le confort dans une large gamme de climats Régule l'humidité pour éviter la transpiration Respirant Parfait pour une utilisation dans les sacs de couchage, les tentes, les chalets, les maisons. Fermeture élastique pour un enfilage et un retrait faciles MATÉRIAUX Laine vierge certifiée Oeko-tex Autres matériaux : Non ENTRETIEN DU PRODUIT [...]

    Choix des options Ce produit a plusieurs variations. Les options peuvent être choisies sur la page du produit
  • Couverture en laine épaisseCouverture en laine épaisse Nomad Heat avec Philip
    US$171US$216

    Une couverture en laine lourde entièrement naturelle qui combine les anciennes traditions nomades, le design contemporain et la durabilité.

    100% : la chaleur de la laine régulatrice de la température vous apporte le confort d'un gros câlin, où que vous alliez.

    Convient aux personnes souffrant d'allergies et de polysensibilité chimique. Entièrement sans produits chimiques, sans dégagement gazeux et sans COV.

    Fabriqué à la main par des artisans bulgares à l'aide de 100% matériaux biodégradables, durables et renouvelables.

    Choix des options Ce produit a plusieurs variations. Les options peuvent être choisies sur la page du produit
  • Sac de couchage Nomad Heat Wool Trek ProSac de couchage Nomad Heat Wool Trek Pro - vue d'ensemble
    US$754US$917

    Un sommeil extrêmement réparateur avec le sac de couchage Trek Pro, d'un luxe inouï.
    L'utilisation de matériaux entièrement naturels - soie de mûrier et laine - permet une régulation imbattable de la température et de l'humidité et une absence totale de bruit pour un confort inégalé pendant le sommeil.
    Convient aux voyageurs qui partent à l'aventure avec une tente ou un camping-car.

    Choix des options Ce produit a plusieurs variations. Les options peuvent être choisies sur la page du produit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − 10 =